Chiffres clés - édition 2015-2016

20 pages pour mieux connaître les atouts de l’économie iséroise : c’est ce que propose l’édition 2015-2016 des Chiffres-Clés de l’Isère.

Une carte centrale positionne le territoire au cœur de la Région et l’on découvre au fil des indicateurs la vitalité du département de l’Isère et ses spécificités : une population jeune et qualifiée, une destination touristique prisée, une industrie de pointe tournée vers les nouvelles technologies et un secteur recherche mondialement reconnu.
 













// Carte d'identité du département de l'Isère

  • Superficie : 7 431 km2, soit 10,7 % de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Population : 1 242 280 habitants soit 15,9 % de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Enseignement supérieur : 63 500 étudiants, 5e aire urbaine française la plus étudiante.
  • Activité économique et sociale : 81 928 établissements soit 14,9 % d'Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Emploi total : 505 777 personnes soit 15,5 % d'Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Signe particulier : L'Isère, premier pôle de recherche publique français (après Paris).
  • Minalogic : pôle de compétitivité d'envergure mondiale, dédié aux micro et nanotechnologies et aux logiciels embarqués.

Territoire le plus vaste de Rhône-Alpes, riche de contrastes, l’Isère se caractérise par son dynamisme et son attractivité. Tourné résolument vers l’international, doté d’une position géographique privilégiée, d’une population jeune et qualifiée et d’un tissu d’entreprises performantes aux savoir-faire diversifiés, le département de l’Isère participe grandement à la richesse créée en région. Premier pôle de recherche publique français après Paris-Île de France, l’Isère bénéficie d’une importante renommée universitaire et fait de l’innovation un véritable état d’esprit.


Une population jeune, étudiante et qualifiée, atout majeur du département.

Avec 1,242 million d’habitants, l’Isère représente 15,9 % de la population régionale. Population en croissance, elle est également tournée vers la jeunesse (32,5 % de la population ont moins de 24 ans, contre 30,8 % en Auvergne-Rhône-Alpes).
L’aire urbaine de Grenoble se situe au 5e rang français pour la densité d’étudiants. Ceci représente 63 500 étudiants pour le pôle Université de Grenoble.
Plus de 4 emplois salariés sur 10 sont occupés par des cadres, professions intellectuelles supérieures et professions intermédiaires en Isère (contre 37,4 % en Auvergne-Rhône-Alpes). Ainsi, le revenu moyen par foyer fiscal atteint 26 422 euros en Isère (contre 26 238 euros en Auvergne-Rhône-Alpes).

L’excellence scientifique et une recherche de niveau mondial.

L’Isère est le premier pôle de recherche publique après Paris-Ile-de-France avec 25 000 emplois (dont 60 % dans le public), 13 centres de recherche nationaux et internationaux, une structure d’accompagnement à l’innovation GATE 1, le fonds d'amorçage Emertec et de nombreux laboratoires privés (Ahlstrom Paper Group, STMicroelectronics, Xerox, Vicat, Alstom Hydro, Electropôle de Schneider Electric, Oracle…).

Grenoble a été classée comme la 5e ville la plus innovante au monde par le Magazine Forbes en 2013, et plus de 165 start-up ont été créées en 10 ans.

Les nombreux projets innovants et le soutien à l’innovation, doublé du triptyque industrie-recherche-université, conduisent la cité grenobloise à renforcer ses capacités d’innovation, à favoriser la création de start-up, à attirer des projets et des groupes d’envergure mondiale :
  • des pôles de compétitivité et d’excellence : Minalogic, Tenerrdis, Nanobio, Métis, Pil’es, PIC.
  • GIANT, un campus d’innovation mondial avec 3 centres d’excellence en recherche appliquée (Minatec, GreEn-ER, NanoBio) et un IRT NanoElectronique.
  • Dépôts de brevets en 2014 : 954 (37 % de Auvergne-Rhône-Alpes).

En Auvergne-Rhône-Alpes, l’Isère occupe une place stratégique en matière de réseaux de communication.

Le département dispose d’infrastructures de premier plan : 265 km d’autoroutes, 5 160 km de routes et 418 km de voies ferrées récemment modernisées sur la partie Sillon alpin sud (de Valence à Chambéry).

Seule infrastructure fluviale en Isère et 2e en Rhône-Alpes, le port de Vienne Sud Salaise/Sablons, plateforme logistique multimodale eau/fer/route, a assuré le trafic de 800 000 tonnes de marchandises en 2013. L’aéroport international de Grenoble-Isère bénéficie d’une position centrale en région et d’un accès au réseau autoroutier rhônalpin grâce à l’Axe de Bièvre. En cumul, au départ des 3 aéroports internationaux de Lyon-Saint Exupéry, Genève et Grenoble-Isère, plus de 270 destinations de par le monde sont proposées.




Le tissu économique au cœur de la production de richesses.

81 928 établissements, représentant 507 777 emplois, composent le tissu économique de l’Isère qui se positionne sur des secteurs à forte croissance comme la santé, l’environnement et les énergies nouvelles, l’infiniment petit et les solutions miniaturisées. Un cercle vertueux qui s’appuie sur une synergie étroite entre formation, recherche et industriels et acteurs locaux.

Deux exemples concrets : la labellisation French Tech de Grenoble ou le Pôle d’intelligence logistique situé en Nord Isère, représentatifs de la mobilisation de tous les acteurs autour de projets économiques porteurs. 13e département exportateur français, l’Isère est la terre d’accueil de
nombreuses entreprises internationales. Sensible à la protection des espaces naturels et la préservation de la qualité de vie, l’Isère a adopté des actions concrètes de développement durable (bâtiment HQE, écoquartier, mobilité douce…) qui s’inscrivent plus largement dans une
démarche de transition énergétique.

Un lieu attractif et ouvert aux entreprises à capitaux étrangers.

L’Isère compte 246 établissements de 20 salariés et plus d'entreprises à capitaux étrangers.
Par ailleurs, parmi les 10 premiers employeurs privés du département, 5 sont des entreprises sous pavillon étranger. Ces entreprises jouent un rôle moteur dans l’économie locale, notamment dans les filières d’excellence, tant par leur nombre, leur taille que leur activité industrielle. Elles sont durablement implantées dans le département et génératrices d’emplois stables. (source AEPI http://www.grenoble-isere.com/)

Destination touristique prisée, l’Isère offre à la fois la montagne et les plaines et collines.

Le tourisme isérois a forgé son identité autour des sports d’hiver et véhicule aussi des valeurs d’authenticité, de patrimoine et d’histoire. Avec 21,8 millions de nuitées touristiques (marchandes et
non marchandes) dont 1,5 millions de nuitées étrangères (marchandes), l’Isère figure au 3e rang des départements les plus visités l’hiver 2013-14, et au 18e rang l’été 2014.

Le carnet de route proposé passe aussi bien par les stations de ski familiales, le thermalisme, le tourisme culturel ou gastronomique que par les activités “nature” autour des lacs, randonnées, Vtt, et activités outdoor en fort développement. Festivals et manifestations sportives de renom attirent également toujours plus de visiteurs : près d’un million pour le Tour de France 2013 et plus de 200 000 festivaliers pour la 35e édition de Jazz à Vienne en 2015. Concernant le tourisme d’affaires,
Grenoble figure dans le top 10 des villes françaises accueillant le plus de congrès. Enfin, l’Isère jouit d’une industrie dynamique liée aux sports et loisirs de montagne (Béal, Petzl, Poma, Raidlight).

Sont également disponibles les éditions des autres départements de Rhône-Alpes ainsi que des plaquettes régionales en français et en anglais : http://www.rhone-alpes.cci.fr/economie/chiffres/index.php


Contact

Observatoire économique
observatoire.eco@grenoble.cci.fr