Accueil >Votre CCI

Grenoble-Sisteron : enfin une bonne nouvelle pour l'A51 !

le 17 octobre 2012
 

Lieu(x) :  

Dans un contexte économique particulièrement morose et sans perspective à court et moyen termes, les entrepreneurs isérois tiennent à saluer vivement l’initiative, utile et courageuse, d’André Vallini, Président du Conseil Général de l’Isère, de relancer le dossier de l’A51. 5 291 contributions d’entreprises et de particuliers réceptionnées par le collectif StopBouchons.

Nous, entrepreneurs isérois, lui apportons un soutien sans réserves :
  • Ce chantier est indispensable pour que notre région redevienne un lieu de passage naturel afin de retrouver une attractivité en phase avec les atouts qui nous sont reconnus (« microcosme » reconnu performant).
  • Dans un contexte économique très difficile, il créerait des emplois, tant pour la construction que pour sa gestion ultérieure, et viendrait soutenir la filière des travaux publics qui manque cruellement de commandes.
  • Ce projet est finançable par des fonds privés, sans recours à des fonds publics.
  • Il est conforme au Grenelle de l’environnement qui affirme que tout ouvrage commencé doit être terminé (Cf. article 10).
  • Il viendrait mettre fin à une injustice territoriale majeure dont sont victimes les Alpes du Sud : un enclavement ferroviaire et routier qui perdure depuis des années.
  • Il offrirait à la région traversée et aux régions Rhône-­‐Alpes et PACA de significatives possibilités de croissance économique.
  • Il sauverait des vies, car les deux routes nationales existantes sont malheureusement connues pour être particulièrement dangereuses (une autoroute offre un niveau de sécurité bien supérieur).
  • L’idée d’une solution technique allégée, prenant en compte les seuls besoins fondamentaux pour en réduire le coût, est adaptée à l’enjeu et à l’environnement économique de notre pays : une telle initiative pourrait d’ailleurs être utilement généralisée pour dynamiser notre économie en permettant à des projets de se réaliser.
  • Enfin, il est en effet illusoire de penser que le replâtrage des deux routes existantes serait à même d’apporter une solution : il suffit pour cela de les emprunter.
Nous espérons donc que tous nos élus prendront leurs responsabilités en apportant un soutien sans réserves à cette initiative et en fédérant toutes les bonnes volontés autour de ce projet.



Signataires :

CCI Grenoble, CMA Isère, FBTP Isère, MEDEF Isère, CGPME Isère, Udimec, FBF, CNPA, Automobile Club Dauphinois, FNAIM, FNTV 38, GIPSE, UIC Rhône-­‐Alpes, UMIH, UNIRV.
Contact :
Olivier Jurquet - Tél. : 04 76 28 27 03
Partenaires :
 

Zoom