Les secteurs d'acivité en bref

 

 

 


Artisanat : des indicateurs qui s'améliorent

 


A fin décembre 2016, l’artisanat isérois compte 27 151 entreprises en activité, soit 17 % de la région Auvergne‐Rhône‐Alpes. Le bâtiment représente 41% de l’artisanat, les services 33 %, la fabrication 15% et l’alimentation 11%.

En cumul sur les 9 premiers mois de l’année, les nouvelles immatriculations représentent 2 829 entreprises en Isère dans l’artisanat, dont 57 % sont des micro‐entrepreneurs.

Après un 1er trimestre morose, l’artisanat a connu une sensible amélioration de l’activité depuis le 2e trimestre, qui se consolide au 3e trimestre. Par secteur, un rebond observé dans le bâtiment se poursuit ainsi qu’une stabilisation dans la fabrication et les services. L’alimentation peine à redémarrer et émet des perspectives prudentes.

Les prévisions d’activité sont optimistes pour plus de 75 % des artisans isérois interrogés qui prévoient une consolidation du niveau d’activité, des chiffres d’affaires et des trésoreries. L’emploi devrait rester stable dans 84 % des entreprises artisanales.(Source : Avisé, CMA Isère)

Tourisme : un bilan honorable pour la saison été 2016 et des débuts timides concernant l’hiver


Après un démarrage assez difficile, le bilan de la saison touristique estivale 2016 est finalement jugé correct par les professionnels du tourisme. Avec 43 % de taux de remplissage des hébergements et 2,8 millions de nuitées marchandes enregistrées, on observe une stabilité par rapport à l’été 2015.

A noter que 2016 a été marquée en France par les attentats, l’absence de ponts en mai ou encore une météo maussade et des mouvements sociaux anti loi travail qui n’ont pas favorisé le tourisme. On remarque d’ailleurs un recul de la fréquentation internationale et une stabilité de la clientèle française.

Les tendances pour la saison hivernale 2016/2017 sont optimistes malgré un début de saison en recul lors des vacances de Noël. En effet, le calendrier peu favorable et le déficit d’enneigement ont eu raison de la fréquentation, en baisse sur cette période. Mais les professionnels se veulent confiants sur le reste de la saison qui connait un décalage vers le printemps depuis plusieurs années.
(Source : Isère Tourisme)

 

Faits marquants en 2016 :

 

  • 1ères Assises du tourisme en Isère en octobre 2016 dont l’objectif est de fédérer les acteurs locaux du tourisme. Le Département va soutenir le développement touristique en Isère en investissant 10 M€ sur les 5 ans à venir.
 
  • Adoption définitive de la Loi Montagne 2, trente ans après la loi de 1985. Elle permet de réaffirmer la spécificité de la montagne et tente de trouver le juste équilibre entre développement et protection de la montagne.
     
  • Plan montagne de la Région Auvergne‐Rhône‐Alpes : 8 M€ vont être consacrés au soutien à l’économie de montagne dont 2,3 M€ concernent l’Isère et notamment l’aide aux stations et à la neige de culture.

Commerce de détail : quand la croissance se fait attendre


En cumul sur les 9 premiers mois de l’année 2016, l’activité du commerce de détail indépendant en région grenobloise ne connait pas le redémarrage tant espéré et reste stable par rapport à la même période l’an dernier (+0,2%). En effet, le 3e trimestre s’est révélé décevant et les professionnels de l’équipement de la personne sont particulièrement affectés par le repli de l’activité depuis l’été.

En France, l’activité est légèrement plus favorable qu’au plan local, avec +1,1 % en cumul sur 9 mois de 2016 pour le petit commerce hors automobile.
(Source : Banque de France).


Source : CCI Grenoble, Observatoire des CA du commerce de détail, novembre 2016 * Banque de France, petit commerce (hors automobile), indice en valeur (brut)
 
L’année 2016 a été marquée par une légère progression des prix, avec une variation de +0,4% à fin septembre 2016 par rapport aux 12 mois précédents. Selon l’Insee, la hausse du pouvoir d’achat des ménages au 3e trimestre 2016 n’a pas profité à la consommation qui reste atone, mais est venue alimenter le taux d’épargne des ménages qui s’accroît (14,9 % du revenu disponible brut).

Enfin, le commerce connait aujourd’hui d’importantes mutations qui viennent rebattre les cartes du « retail ». Outre le e‐commerce et ses conséquences en matière de multiplication de canaux de distribution (omnicanalité), de nouvelles tendances sont à l’oeuvre et bouleversent le métier  traditionnel de commerçant : acheter tout (développement des Marketplace), partout (magasin physique ou virtuel), à n’importe quel moment (livraison rapide en points relais), à partir de n’importe quel support (smartphone).

Le commerçant doit également repenser sa relation aux consommateurs (marketing ciblé, personnalisation de la relation) et intégrer les évolutions technologiques récentes à son offre (réalité augmentée par exemple).

Or, ces métamorphoses du commerce arrivent en même temps que les projets locaux "Coeurs de ville, coeurs de métropole" qui reconsidèrent les plans de circulation urbain et la circulation piétonne en centre‐ville de Grenoble. Ce sont autant de défis que devront relever les commerçants dans les mois à venir…

Contact

Observatoire économique
observatoire.eco@grenoble.cci.fr

Téléchargements


Zoom

actualites