Indicateurs de l'économie locale

 

TOURISME : Un bilan très satisfaisant pour la saison estivale, notamment en montagne


Le premier bilan de la saison estivale 2018 apparaît satisfaisant en Isère avec une fréquentation en juillet liée aux événements sportifs (Tour de France) et culturels (festivals). En août, la météo caniculaire a été propice aux activités de plein air et les hébergements marchands ont fait le plein.

La clientèle étrangère a été présente durant l’été, principalement des Néerlandais, Belges et Britanniques.

Au plan régional, les professionnels du tourisme parlent d’une saison d’été excellente, "boostée par la fréquentation des destinations d’altitude garantissant un peu de fraîcheur". Les prévisions pour septembre sont bonnes mais restent à confirmer.

COMMERCE DE DETAIL : En retrait de la croissance au premier semestre 2018


Le commerce de détail n’a pas profité de la dynamique de croissance autant que les autres secteurs d’activité. Sur 12 mois glissants à fin mai 2018, l’activité du petit commerce baisse de -0,6 % sur le territoire de la CCI et se maintient à 0,2 % en France. En cause notamment, le manque de vigueur de la consommation des ménages au printemps, les inquiétudes liées au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu et les hausses de prix (gaz, tabac, carburants, électricité…).

De plus, le commerce a de nombreux enjeux à relever parmi lesquels la baisse de fréquentation des magasins, la transformation digitale des commerces et l’adaptation nécessaire de leur modèle économique aux nouveaux modes de consommation (magasins et internet).

Pour ce faire, il apparaît essentiel d’être proactif et d’être écouté par les acteurs locaux du développement. En effet, on le voit bien en région grenobloise, les transformations du commerce sont également liées aux évolutions des territoires et des villes, à savoir l’attractivité et l’accessibilité des centresvilles, l’équilibre entre les polarités commerciales, la lutte contre la vacance commerciale, le coût de l’immobilier, la fiscalité...

Le lancement de projets tels que le Pôle agroalimentaire et la marque Is(h)ere, ou le Shop Tour connecté, participent à la modernisation et au soutien du commerce local.


Source : CCI Grenoble, Observatoire des CA du commerce de détail, mai 2018.
*Banque de France, petit commerce (hors automobile), indice en valeur (brut)
 

DEMOGRAPHIE DES ENTREPRISES : La création d’entreprise retrouve du tonus et les défaillances diminuent


La création d’entreprises en Isère comme en région grenobloise est restée dynamique au 1er semestre 2018, tirée par une hausse des créations de microentreprises, qui retrouvent leur attrait. Cette hausse est comparable à celle observée en France métropolitaine (+ 18,8 %).

En matière de défaillances d’entreprises, la région grenobloise connaît une tendance favorable avec une baisse confirmée de 8,5 % des dépôts de bilan, soit 314 ouvertures de procédures collectives au 1er semestre 2018 contre 343 à la même époque l’an dernier.

A noter toutefois que, comme au plan national, le recul des défaillances s’est poursuivi au 2e trimestre mais s’essouffle (Source Altarès).



 

COMMERCE EXTERIEUR : Progression au 1er semestre 2018


Les échanges commerciaux de Isère ont poursuivi leur progression au 1er semestre 2018, portés par une demande extérieure soutenue et la vente de produits industriels. Le déficit commercial s’est accru pour atteindre 423 millions d’euros au 1er semestre 2018.

En cumul sur les 6 premiers mois, les exportations iséroises atteignent 5,7 milliards d’euros, en hausse de 0,4% par rapport à la même période en 2017 (-0,9 % en Auvergne-Rhône-Alpes). Pour leur part, avec 6,1 milliards d’euros, les importations iséroises ont augmenté de + 3,6 % (contre +3,8 % en Auvergne-Rhône-Alpes).

Concernant les principaux pays partenaires, l’Isère réalise 60 % de ses échanges avec l’Union Européenne au 1er semestre 2018.

EMPLOI - CHOMAGE : Tendance positive confirmée au 1er semestre 2018


A fin juin 2018, la demande d’emploi reste bien orientée en Isère avec une baisse de -3,2 % sur un an, plus prononcée qu’en Auvergne-Rhône-Alpes (-1,7 %) et en France métropolitaine (-1,3 %).
Ainsi, le taux de chômage en Isère au 1er trimestre 2018 (dernier connu) s’élève à 7,6 % de la population active, contre 7,9 % en Auvergne-Rhône-Alpes et 8,9 % en France (Source : Pôle Emploi Darès STMT données CVS).

Dans les entreprises, l’activité partielle est en repli au cours du 1er semestre 2018 par rapport à la même période l’an dernier, témoignant de la reprise d’activité. En revanche, la Direccte enregistre une hausse de 10 % des licenciements économiques par rapport à fin juin 2017, soit 1 420 licenciements en Isère dans 298 entreprises. Les très petites entreprises de moins de 10 salariés sont les premières impactées. Concernant les ruptures conventionnelles individuelles en Isère, elles sont stables au 1er semestre 2018, avec 3 976 ruptures enregistrées, soit 3 fois plus que les licenciements économiques (Source Direccte UD38).

L’emploi progresse sur un an en Isère avec + 4 710 emplois salariés, soit + 1,4 % par rapport au 1er trimestre 2017. Tous les secteurs d’activité ont créé des emplois, en particulier les services et l’intérim, reflet du rebond de l’activité économique. A noter que cette hausse annuelle des effectifs a été plus marquée dans les arrondissements de Vienne (+1,4 %) et de la Tour du Pin (+1,7 %) que dans celui de la Métropole grenobloise (+0,4 % seulement). Enfin, globalement, l’emploi a augmenté moins vite en Isère qu’en Auvergne-Rhône- Alpes (+1,9 %) et en France (+1,7%). Avec 346 800 salariés au 1er trimestre 2018 (dernier connu), l’Isère représente 15% de l’emploi salarié en Auvergne-Rhône-Alpes (Source Urssaf Acoss).

Contact

Observatoire économique
observatoire.eco@grenoble.cci.fr

Téléchargements


Zoom

actualites