Zoom sur l'emploi



Vers une amélioration de la situation de l’emploi…


Fin novembre 2016, on enregistre 58 830 demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) en Isère, soit une baisse annuelle de ‐4,0%.

Elle est de même ampleur en Auvergne‐Rhône‐Alpes (‐3,5 %) et en France métropolitaine (‐3,4%).

L’ensemble des bassins d’emploi de la région grenobloise profite de ce reflux de la demande d’emploi, avec respectivement ‐3,3 % dans le bassin grenoblois, ‐5,8 % en Centre Isère et Nord Isère et ‐1,5 % en Isère rhodanienne.

Ce sont les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité (catégorie B et C) qui augmentent, par contre, très fortement avec +9,8 % en un an, portant à 96 010 le nombre total de demandeurs d’emploi catégorie ABC.

Ainsi, au 2e trimestre 2016 (dernier connu), le taux de chômage en Isère s’élève à 8,3% de la population active contre 8,6 % en Auvergne‐hône‐Alpes et 9,6 % en France.

Source : INSEE, taux de chômage au sens du BIT - Dernier connu

Or cette évolution apparait assez inédite au regard de la faiblesse de la croissance économique. Trois facteurs peuvent en partie expliquer cette tendance à la baisse : d’une part, l’explosion de l’entrée en formation des demandeurs d’emploi et d’autre part la hausse des contrats aidés non
marchands. Enfin, contre toute attente, les créations d’emplois marchands par les entreprises ont largement contribué à cette évolution favorable. Les mesures en faveur de la baisse des charges notamment sur les bas salaires (CICE, pacte de responsabilité et prime à l’embauche), décidées en 2013 et 2014 ont eu un impact favorable.
 

Légère progression de l’emploi salarié en Isère au 2e trimestre 2016


Avec 339 389 salariés au 2e trimestre 2016 (dernier connu), l’Isère représente 15,3 % de l’emploi salarié en Auvergne‐Rhône‐Alpes. Sur un an, on comptabilise 2 194 emplois salariés de plus qu’au 2e trimestre 2015, soit une hausse de +0,7 % en Isère. Celle‐ci est due à la création d’emplois intérimaires tandis que l’emploi continue de reculer dans l’industrie et se stabilise dans le BTP.

A noter que le dynamisme de la création d’emplois est plus marqué en Auvergne‐Rhône‐Alpes (+1,3 %) et en France (+1,1 %).
(Source Acoss‐Urssaf)




 

Zoom sur les offres d’emploi : sur l’année 2016, une hausse des offres d’emploi déposées auprès de Pôle emploi a été constatée avec 62 024 propositions d’embauche, soit une progression de +4,9% par rapport à l’année 2015. Cette augmentation porte essentiellement sur 5 secteurs d’activités qui progressent de plus de 10% : le domaine scientifique, la santé, l’information et la communication, l’intérim, le BTP.

Plus de la moitié de ces offres (51,3 %) sont des contrats durables, soit des CDD de plus de 6 mois ou des CDI.

Concernant les offres des partenaires, agrégées aux62 024 de Pôle emploi, portent à 127 048 les propositions de recrutements en 2016.

Les Déclarations préalables à l’embauche (DPAE) : Sur les 10 premiers mois de l’année 2016, le nombre total de déclarations préalables à l’embauche, tout type de contrats confondus a cependant baissé de 3,7 %. La diminution est constatée essentiellement dans 5 secteurs : l’activité des sièges sociaux, les services financiers et assurances, le BTP, la fabrication d’équipements électriques.

Cette situation est due, en partie, à un allongement des CDD et donc à une moins forte rotation des recrutements. Les embauches en CDD de longue durée augmentent ainsi de +4,1 %, par rapport à la même période de 2015.

Entrées en formations : Le département de l’Isère se situe toujours à un très bon niveau de prescription et d’entrées en formations sur l’année 2016. Dans le cadre du plan d’urgence pour l’emploi, 67 % de demandeurs d’emploi supplémentaires ont pu bénéficier d’une formation par rapport à 2015, soit près de 14 000 entrées à fin décembre.

Baisse de 18 % des licenciements économiques en Isère


En 2016, 733 entreprises ont licencié 2 880 personnes en Isère, soit une diminution de 18,4 % par rapport à 2015 (918 entreprises concernées en 2015 pour 3 528 licenciements). Il s’agit de 11 PSE instruits en Isère ayant conduit à 434 licenciements et 26 PSE nationaux ayant conduit à 632 licenciements en Isère. Concernant les licenciements hors PSE, 696 petites entreprises ont licencié 1 814 personnes en 2016.

Notons par ailleurs que 7 856 ruptures conventionnelles ont été enregistrées par la Direccte en Isère en 2016, en hausse de +6 % par rapport à 2015.

L’activité partielle a diminué dans le département (à fin nov. 2016) ainsi que le nombre d’heures chômées (‐29 % par rapport à fin nov. 2015).

Enfin, 21 000 primes à l’embauche ont été enregistrées en 2016 dont 44 % profitent à des TPE de moins de 10 salariés. (Source Direccte UT38)



Découvrez le portail emploi de la CCI Grenoble :

http://www.grenoble-ecobiz.biz/emploi

Contact

Observatoire économique
observatoire.eco@grenoble.cci.fr

Téléchargements


Zoom

actualites