Indicateurs de l'économie locale

 

TOURISME : Une saison estivale réussie


Le premier bilan de la saison touristique estivale est positif en Isère. En effet, la fréquentation a été soutenue dans les hébergements marchands (taux de remplissage moyen de 46 %), soit près de 3 millions de nuitées enregistrées. Par ailleurs, l’Isère a bénéficié de la présence de touristes étrangers, venus à l’occasion de manifestations sportives (coupe du monde de football féminin), mais également du succès des festivals (Jazz à Vienne, festival Berlioz…). La météo, très ensoleillée voire caniculaire, a profité à la montagne. L’activité pour septembre apparaît encourageante. (Source Isère Tourisme)

COMMERCE DE DETAIL : L’activité commerciale devrait bénéficier de la hausse du pouvoir d’achat


Le commerce de détail a connu une activité décevante au 1er semestre 2019 et s’inscrit en repli sur 12 mois glissants avec une baisse de -0,7 % des chiffres d’affaires à fin juin 2019, soit une évolution de même ampleur qu’au plan national avec -0,6 %.

De nombreux aléas sont venus perturber une consommation prudente des ménages : météo capricieuse, mouvement des gilets jaunes, mais aussi accessibilité de la Métropole, travaux dans le centre-ville de Grenoble. Pour autant, selon l’Insee et suite au mouvement des gilets jaunes, le pouvoir d’achat global des ménages devrait croître de 2,3 % en 2019 (après 1,2 % en 2018).

Jusqu’à présent, les ménages ont choisi d’épargner les gains de pouvoir d’achat (taux d’épargne de 15 % au 1er trim. 2019). Mais dans un climat qui s’améliore lentement et une confiance des ménages qui progresse, la consommation des ménages devrait s’accélérer, soutenue par un marché du travail favorable. Principal moteur attendu de la croissance économique en France, la consommation des ménages devrait atteindre 1,1 % en 2019.


 

DEMOGRAPHIE DES ENTREPRISES : Boom des microentreprises et baisse des défaillances d’entreprises


Le dynamisme de la création d’entreprise se poursuit, toujours porté par les microentreprises. Près de 7 800 nouvelles entreprises ont été créées au 1er semestre 2019 en Isère, soit +20 % par rapport au 1er semestre 2018. Plus de la moitié (52 %) sont des microentreprises. En France, les créations nouvelles ont augmenté de 16 % sur la même période dont 47 % de microentrepreneurs.

Concernant les défaillances d’entreprises, 300 dépôts de bilans ont été enregistrés au 1er semestre 2019 en région grenobloise, soit une baisse de 4,5 % (après -14 % en 2018). La tendance n’a jamais été aussi favorable depuis 2007. En France, la situation est également bien orientée avec -1 % au 1er trimestre et -3,5 % au 2e trimestre 2019, le dispositif d’aides mis en place par les pouvoirs publics ayant permis d’accompagner les entreprises en difficulté.
(Source Altarès)



 

COMMERCE EXTERIEUR : Résistance des entreprises iséroises à l’international


Malgré une conjoncture internationale moins porteuse, les échanges commerciaux de l’Isère ont résisté début 2019.

Au 1er semestre 2019, les exportations iséroises atteignent 5,860 milliards d’euros, en hausse de 2,6 % par rapport à la même période de 2018 (+1,9 % en Auvergne-Rhône-Alpes). Pour leur part, avec 6,290 milliards d’euros, les importations iséroises ont augmenté de +2,2 % (+2,7 % en Auvergne-Rhône-Alpes). Le déficit commercial atteint 430 millions d’euros en cumul fin juin 2019.

Les principales menaces qui pèsent sur l‘activité internationale concernent les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis et les incertitudes liées aux Brexit en Europe, le Royaume-Uni représentant 4,6 % des exportations et 4 % des importations iséroises.


EMPLOI - CHOMAGE : Amélioration de la situation de l’emploi en 2019 dans un contexte de tension sur les recrutements


La situation de l’emploi a continué à s’améliorer en Isère au 1er semestre 2019. Le nombre de demandeurs d’emploi a baissé de 2 % sur un an en Isère, contre -1,9% en France et le taux de chômage s’élève à 7,1 % de la population active en Isère, contre 7,5 % en Auvergne-Rhône-Alpes et 8,4 % en France (source : Pôle Emploi Darès STMT données CVS).


Dans les entreprises, la bonne tenue de l’activité économique a permis de limiter les difficultés d’entreprises. Ainsi, la Direccte comptabilise 1 197 licenciements économiques dans 386 entreprises en Isère en cumul à fin août 2019, soit une baisse de 32 % par rapport à la même période l’an dernier. Les TPE et PME constituent les entreprises les plus fragiles puisque 95 % des licenciements sont réalisés par les PME de moins de 50 salariés. De même, les demandes d’activité partielle sont essentiellement déposées par les TPE de moins de 20 salariés. Parallèlement, 5 901 ruptures conventionnelles individuelles ont été homologuées au cours des 8 premiers mois de l’année, soit une hausse de 6 % par rapport à la même époque l’an dernier.
(Source Direccte UD38)

L’Isère enregistre une hausse de l’emploi salarié au 1er trimestre 2019, avec +5 990 emplois salariés sur un an, soit +1,7 % par rapport au 1er trimestre 2018. Cette dynamique positive concerne tous les secteurs d’activité (hors intérim) : +1 130 emplois salariés dans l’industrie (équipements électriques, électroniques et informatiques, et industrie agro-alimentaire), +440 postes dans le BTP sur un an, et +4 460 dans les services dont +1 530 emplois salariés dans le commerce. L’intérim perd en revanche 40 emplois salariés. Globalement, l’emploi a augmenté plus vite en Isère qu’en Auvergne-Rhône-Alpes (+1,3 %) et en France (+1,3 %).
Avec 353 680 salariés au 1er trimestre 2019, l’Isère représente 15,3 % de l’emploi salarié en Auvergne-Rhône-Alpes. (Source Urssaf Acoss)

Contact

Observatoire économique
observatoire.eco@grenoble.cci.fr

Téléchargements